«

»

Le nécessaire procès de l’élection – Étienne Chouard

Pour venir à bout du capitalisme, il faudra bien que les citoyens deviennent constituants et conduisent eux-mêmes

LE PROCÈS DE L’ÉLECTION

Les citoyens sont les seuls légitimes pour choisir entre élection et tirage au sort

« Cherchez la cause des causes »
Hippocrate

« Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes »
Bossuet

Voici une réflexion très intéressante comparant deux méthodes de sélections des représentants parmi un corps politique  : L’élection et le tirage au sort.

Un texte essentiel pour ceux qui cherchent à comprendre et à peaufiner leurs analyses du système politique pseudo-démocratique français et des solutions. Vous trouverez de nombreuses sources, références et analyses, qui vous permettront d’aller plus loin.

Télécharger le PDF

 

SOMMAIRE

I. Comparaison des forces et faiblesses universelles de l’élection et du tirage au sort des représentants ………………………………………..2

A. Du côté des gouvernés, l’élection infantilise — et donc paralyse — les électeurs ; elle les décourage de penser et de défendre le bien commun (alors que le tirage au sort non) ……4

1. Par définition, l’élection est aristocratique (alors que le tirage au sort est démocratique) ………………………………………..4
2. Par définition, élire c’est abdiquer, c’est renoncer à exercer soi-même sa souveraineté, c’est déléguer, c’est renoncer à légiférer, (alors que tirer au sort, c’est revendiquer sa souveraineté………………………………………..5
3. Infantilisante, l’élection décourage et déresponsabilise, dissuade de bien faire, éloigne le peuple de la politique et du bien commun, (alors que le tirage au sort encourage, et responsabilise, incite à bien faire………………………………………..6

B. Du côté des gouvernants, l’élection porte au pouvoir les pires (alors que le tirage au sort non) ………………………………………..7

1. L’élection parmi des candidats donne le pouvoir à ceux qui le veulent (alors que le tirage au sort, non) ………………………………………..8
2. L’élection pousse au mensonge et favorise les menteurs (alors que le tirage au sort, non) ………………………………………..8
3. L’élection produit des maîtres, très différents de nous (alors que le tirage au sort produit des égaux, très ressemblants) ………………………………………..9
4. L’élection produit des maîtres hors contrôle (alors que le tirage au sort, non) ………………………………………..9
5. L’élection produit une caste de maîtres hors contrôle (alors que le tirage au sort, non) ………………………………………..10
6. L’élection parmi des candidats impose les partis pour gagner une sorte de guerre politique, camp contre camp, avec une logique militaire, réclamant l’obéissance des militants et mobilisant à fond des passions collectives (alors que le tirage au sort, non) ………………………………………..11
7. L’élection parmi des candidats permet d’aider un candidat, et donne ainsi tout le pouvoir aux plus riches (alors que le tirage au sort, non) ………………………………………..11

II. Mise en œuvre des différentes pratiques du tirage au sort ……………………..13

A. Principaux usages pratiques du tirage au sort en politique ……………………….13

1. Tirage au sort pour désigner les Chambres de contrôle de tous les pouvoirs …… 13
2. Tirage au sort pour désigner tout ou partie du Corps législatif ……………………….. 14
3. Tirage au sort pour désigner l’Assemblée constituante, sans qui rien n’adviendra 14

B. Les ateliers constituants, outils pratiques d’éducation populaire pour former une foule de citoyens constituants, gardiens du bien commun ……………………15

1. Un citoyen digne de ce nom doit être vigilant, donc constituant …………. 16
2. Cette mutation des électeurs-enfants en citoyens-adultes ne pourra advenir que par éducation populaire pratique : les Mini-Ateliers Constituants, Prolifiques et Contagieux .17

III. Textes de référence. Démocratie, élections, tirage au sort… ………………… 18

1. Souveraineté et démocratie ………………………………………..18
2. Nécessaire vigilance des citoyens et indispensables contrôles des pouvoirs en démocratie ………………………………………..21
3. Projets ouvertement antidémocratiques des pères fondateurs du gouvernement représentatif ………………………………………..28
4. Le mensonge comme arme centrale des politiciens de métier, « les pires gouverneront » ………………………………………..31
5. Pertinence de l’opinion (et nécessaire participation) des simples citoyens ………….. 34
6. Références antiques ………………………………………..38
7. Contre les inégalités ………………………………………..43
8. Arguments contre le faux suffrage universel (élire des maîtres au lieu de voter les lois). 43
9. Arguments pour le tirage au sort ………………………………………..52
10. À propos du processus constituant ………………………………………..55
11. Légitimité ………………………………………..58
12. Bien commun, intérêt général, besoin de controverses ………………………………………..59
13. Tyrannie………………………………………..61
14. Autres pensées utiles ………………………………………..61

Laisser un commentaire